Limiter l’Exposition aux Ondes à Biarritz

Publié par le 19 Avr 2015 dans Actualités | Pas de commentaire
Limiter l’Exposition aux Ondes à Biarritz

Préserver l’environnement urbain, c’est aussi s’attaquer aux pollutions invisibles. Parmi elles, on s’intéresse de plus en plus à la pollution électromagnétique dite « électrosmog » dont les effets potentiels sur la santé sont sujet à débat.

L’immense majorité des citoyens ne ressent pas d’effet lié à l’exposition aux ondes. Mais il existe une minorité de personnes qui se plaignent de symptômes d’électro-hyper-sensibilité (EHS). Des études épidémiologiques récentes mettent en garde contre l’utilisation prolongée du téléphone portable et incitent à prendre des précautions.

Si prudence est mère de sûreté, il n’est pas concevable pour autant de s’opposer au développement de la téléphonie mobile dont l’activité de notre ville est en partie tributaire. Rappelons que les opérateurs ont des obligations faites par l’Etat de couvrir le territoire.

Dans ce contexte de déploiement technologique et d’expectative scientifique, nous adoptons à Biarritz une approche raisonnée qui vise d’une part à assurer une couverture satisfaisante de la ville, et qui cherche dans le même temps à atteindre les seuils d’exposition les plus bas possible.

Nous nous sommes dotés d’une charte exigeante pour mieux encadrer l’implantation des antennes-relais (télécharger la Charte Antennes Relais de Biarritz). Désormais, les opérateurs devront déposer un dossier d’information pour toute installation d’antenne, ou modification d’antenne existante, et ils s’engageront à prendre toutes les mesures pour préserver les zones sensibles que sont les crèches, les établissements scolaires ou de soins qui se trouveraient dans un périmètre rapproché.

L’information sera totalement transparente en ce qui concerne la cartographie des antennes-relais (à consulter sur www.cartoradio.fr) et les mesures d’exposition effectuées à la demande de la Ville ou de tout citoyen.

Pour appuyer cette charte, nous avons précisé dans la délibération en conseil municipal que nous souhaitions tendre vers des seuils très bas, inférieurs à 0,6 Volt/mètre aux abords des sites sensibles.

Les inquiétudes se focalisent souvent sur les antennes-relais alors que ce sont les téléphones portables que nous avons sur nous qui nous exposent le plus aux ondes. Il est important d’adopter de bons réflexes comme : éviter le contact prolongé du téléphone mobile contre son oreille, utiliser des oreillettes adaptées, proscrire l’usage des smartphones et des tablettes aux jeunes enfants, éteindre le Wi-Fi dès qu’on n’en a plus l’usage, etc.

C’est dans cet esprit de sobriété d’exposition aux ondes que vient d’être adoptée définitivement à l’Assemblée Nationale la Loi Abeille qui renforce la concertation avant toute installation d’antenne, interdit le Wi-Fi dans les crèches, et prohibe la publicité pour le téléphone portable sans accessoire de limitation de l’exposition de la tête de l’utilisateur.

Photo d’illustration : antennes-relais sur la résidence Le Grand Large au 1 rue Dalbarade à Biarritz.

Conformément aux dispositions de la Loi Abeille, la ville de Biarritz a déjà :
– banni le Wi-Fi des crèches et écoles maternelles ;
– en écoles élémentaires, les installations filaires seront privilégiées partout où cela est possible et le Wi-Fi ne sera utilisé que pendant les activités le nécessitant, avec consigne d’éteindre le Wi-Fi dès arrêt de l’activité ou de la tâche.

antennes relais

A propos de l'auteur :

- 3ème Adjoint au Maire de Biarritz en charge de l'Environnement, de la Qualité de Vie et du Bien-être.- Médecin Généraliste.

Laisser un commentaire