Basket à Biarritz: à quand un Playground ?

Publié par le 26 Fév 2014 dans Actualités | Un commentaire
Basket à Biarritz: à quand un Playground ?

Avec 200 licenciés et 12 équipes, des mini-poussins au seniors, le basket est bien implanté au sein de la Jeanne d’Arc de Biarritz (JAB). Le président de la JAB Basket a un projet de playground en tête depuis 3 ans. Mais après un accueil initial enthousiaste de la mairie et des promesses renouvelées de la part des élus, le playground n’a jamais vu le jour… Un playground serait pourtant un atout supplémentaire pour Biarritz et s’intégrerait parfaitement dans le quartier de la Négresse, en phase avec sa culture urbaine, soit sur le terrain derrière le gymnase Fal, soit au niveau de la zone d’Iraty. La liste Biarritz Vague d’Avenir soutiendra ce projet.

Un playground (littéralement terrain de jeu) permet la pratique du basket de rue. Un playground est une aire de jeu en plein air, non surveillée, libre d’accès, gratuite, et spécifique à la pratique du basketball. Cette activité compte tous les jours de plus en plus d’adeptes. Devant ce phénomène social, les aires de jeu se développent partout en France.

Dans le basket pratiqué « en liberté » sur un playground, il n’y a pas d’arbitre, ce qui ne veut pas dire qu’on peut faire n’importe quoi. Avant les matchs, les équipes négocient les règles (comptage des points, changement, possession de balle…). Plus le niveau est élevé et plus les règles seront proches de celles du basket de club. C’est l’auto-arbitrage qui gère le match. Les joueurs doivent être maîtres de leurs gestes et de leurs actions. Sur les playgrounds on va voir des joueurs tenter des gestes fous et funs à la fois, qui vont déclencher des cris, des rires et des applaudissements. En pratiquant le « basket en liberté », on travaille sa technique individuelle.

Quel serait l’intérêt pour le club JAB ?
• Eviter à ses joueurs de partir sur les communes voisines ;
• Avoir un terrain libre d’accès près de ses bases ;
• Organiser des tournois en période estivale (alors que le club ne fonctionne pas) ;
• Permettre à TOUS de pratiquer le basket ou de s’initier ;
• Recruter de nouveaux joueurs.

L’intérêt pour la collectivité :
• Proposer aux personnes en vacances dans la ville un endroit où pratiquer le basket ;
• Étoffer l’offre de terrains de sport ;
• Pas de nuisances sonores ;
• Concentrer le street sport sur une zone unique ;
• Projet d’infrastructure sportive économique en terme de coût.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A propos de l'auteur :

- 3ème Adjoint au Maire de Biarritz en charge de l'Environnement, de la Qualité de Vie et du Bien-être.- Médecin Généraliste.

1 Commentaire

  1. Ced biarritz
    27 février 2014

    Il y a 20 ans il y avait deux playgrounds à Biarritz : un face au lycée Malraux et l’autre à Aguiléra ! Aujourd’hui si on veut faire du sport en plein air, on va à bassussary qui propose un mini mur à gauche, un fronton, des paniers de basket, des cages de foot, et des modules de skate au même endroit !!!!

    Pourquoi une commune de 2 422 habitants propose de telles installations quand dans le même temps Biarritz (10x plus d’habitants) les a perdues ????

    Reply

Laisser un commentaire